Cèdre-moi (encore plus) fort

Les cèdres de la place des Sept Beaux Cèdres, rue Romain Rolland, sont remarquables. Ils connaissent toute l’histoire intime du quartier qui s’est inscrite dans leurs bois au cours des années. Ils sont un héritage, un patrimoine vivant qui mérite respect, protection et attention. 
Mais lors du coup de vent du 09 novembre 2020 l’un d’eux est tombé...

Place des cèdres au lendemain de la tempête 2020

Depuis l'été 2021, le sculpteur José Le Piez intervient pour sauvegarder ce patrimoine, mémoire du quartier
Dans un précédent entretien, José Le Piez se présentait comme : "un ancien arboriste reconverti dans la sculpture sur arbre. J’applique toujours mes soins aux arbres, mais… aux arbres morts ! Je me dis passeur d’arbre. J’évite leur disparition soudaine, soulage la mémoire des habitants, qui souvent, ne prennent conscience de leur attachement à ces personnages emblématiques qu’au moment de leur abattage..." 

Dès sa conception, le projet artistique prévoyait la création de :

  • La Rivière de Cèdre : sculpture monumentale 
  • Le tronc à tiroirs : ateliers de sculpture avec la population 
  • l’Arborarium : objet mobile de mémoire et de sensibilisation 
  • L’Espace ludique 

Ces différentes étapes, de deux à trois jours chacune, sont parfois ponctuées d'ateliers artistiques et, à coup sûr, d'échanges passionnés avec les riverain·e·s. Des temps rares et précieux.

Comme José Le Piez aime à le souligner :

"Je ne produis pas seulement un objet. C'est l'ensemble du processus, avec les rencontres, les ateliers, la pépinière citoyenne... qui font œuvre."

Avant deux ultimes rendez-vous attendus lors du "Printemps des poètes", puis l'inauguration de l'œuvre, retour sur les différentes étapes qui ont jalonné cette création au long cours.  

Une chaise longue pour contempler la cime des cèdres

Lors de sa première venue, du 21 au 23 juillet, José Le Piez s'attaque à sa Rivière de Cèdre et taille une chaise longue. Les chutes de bois sont travaillées pour devenir des objets de sensibilisation, destinés à se balader dans les structures municipales.

chute de bois retravaillée en objet de sensibilisation
la rivière de cèdre se dessineune chaise longue pour contempler la cime des cèdres

José Le Piez

Des ateliers d'art relationnel

Le mercredi 28 septembre, une invitation est lancée aux familles pour participer à deux ateliers artistiques.
Patricia Chatelain, artiste plasticienne met en partage le dessin "Une Semée... une Forêt" et invite petits et grands à prendre part à une improvisation dessinée. Un moment de calme et de concentration.
José Le Piez pour sa part, propose de creuser à la gouge l'empreinte de sa main, dans un morceau de cèdre.

Patricia Chatelain
apprendre à sculpter à la gouge

apprendre à sculpter à la gouge

Les habitant·e·s végétalisent et sécurisent le site

Le 29 novembre, l'équipe municipale des espaces verts a déposé à l'arrière du cèdre couché, de la bonne terre nourrissante. Sécuriser cette zone d'où émergent des racines pointues, à hauteur de visage, s'impose. Mais au lieu de les couper à ras, l'artiste préfère une végétalisation empêchant le visiteur de s'approcher, pour ainsi, conserver l'intégrité de l'arbre !   

Le 2 décembre, Ouassila Minglis, habitante du quartier et présidente de l'association Partages, invite les riverain·e·s à planter des framboisiers. Pourquoi des framboisiers ? Car comme les ronces, l'espèce à des épines qui appellent à la prudence ! Et surtout, donne des fruits qui se cueillent et qui régalent !

Dans les prochaines semaines, deux "rosiers du Liban", des bulbes et des plantes aromatiques vont compléter l'ornementation. Leur épanouissement, d'ici plusieurs mois, permettront de retirer les (disgracieuses) barrières de sécurité.  

plantation avec les habitantsplantation avec les habitants

plantation avec les habitants

La Fête de l'Arbre 

Entre le 29 novembre et le 5 décembre, Bordeaux Métropole lance sa première "Semaine de l'arbre".
A Cenon, rendez-vous est donné le 4 décembre pour une balade menant de la place des cèdres au chêne de Triboulet, où Harold Cheminade, responsable des Espaces Verts, et Laurent Péradon, adjoint délégué à l'environnement - transition écologique - mobilité, distribuent des plants d’arbres et arbustes aux habitants préinscrits. Les 200 lots sont fournis par Bordeaux Métropole dans le cadre de son opération « Plantons un million d’arbres ».

Distribution de plants

Place des cèdres, ce n'est pas l'arbre couché qui attire l'attention, mais plutôt ses congénères fièrement dressés vers le haut ! 
Entre deux averses, Erika et Sten s'élancent dans un rayon de soleil jusqu’au sommet de l'un d'eux. Funambules à la verticale, ils sont tous deux cueilleuse et cueilleur professionnels de graines d’arbres sous le nom d’Arboréalis. Leur ascension a pour but de récolter des cônes contenant des centaines de graines...

intervention de Arboréalisintervention de Arboréalis
intervention de Arboréalis

intervention de Arboréalis

A Triboulet, à l'abri de la pluie, José le Piez fait chanter ses sculptures de cèdre et d’orme, qu'il nomme Arbassons. Puis Véronique Genetay et Katell Guillemin-Desfarges, mêlent dans une douce harmonie, poèmes, flûtes et chants, pour un récital en hommage au chêne remarquable voisin.

arbre en fête

arbre en fête

arbre en fête

Des cônes à faire germer

Lors de la « Fête de l’arbre », des cônes ont été transmis, entre autres, aux animateurs du centre Triboulet, à des agents municipaux, à Ouassila Minglis chargée de les diffuser dans le quartier. Cette dernière a suivi la recette de germination transmise par José Le Piez et Harold Cheminade.  

Pour faire germer les graines, attendre que les cônes se désagrègent. Accélérer le processus en plaçant le ou les cônes près d’un chauffage. 
Nettoyer l’ailette de chaque graine et les mettre à tremper dans de l'eau pendant 48h. 
Pour lever la dormance de la graine : deux semaines au frigo, bac à légume à 3 degrés minimum sur un lit de sable. Utilisez une boite en plastique plate ou un sac congélation.
Faire sécher et semer dans des petits pots comme des tomates. Récupérer des pots de yaourts ou des bouteilles plastique pas trop solides car il faudra les découper pour extraire les racines. L’idéal se trouve en jardinerie.
Germination au bout de 3 mois.

germination des grainesgermination des grainesgermination des graines

germination des graines

"L'opération est difficile, mais il serait magnifique de pouvoir présenter de jeunes plants lors de l'inauguration du cèdre sculpté !", s'enthousiasme José Le Piez.

Sécurisation et finalisation de la sculpture

En janvier et février, le froid et la météo ne se prêtent pas à la mise en place de nouveaux ateliers. José Le Piez finalise sa sculpture, vérifie les questions de sécurité sur les racines avec le service technique, et surtout, partage son amour et son savoir des arbres avec les promeneurs. 

Depuis les premiers jours, l'œuvre est un terrain de jeu pour les enfants qui adorent l'escalader. Afin qu'ils n'aillent pas "chatouiller" les dentelles de bois à son sommet, une galette de bois en empêche désormais l'accès. 

sécurisationsécurisation

"Printemps des poètes"

Arbrassons, déclamations, pas dansés : le 23 mars, José Le Piez a convié le public de la ludomédiathèque à une "friction poétique", une improvisation autour de l'arbre en compagnie de la plasticienne - musicienne Patricia Chatelain et de l'auteur Ludovic Pautier.

Patricia Chatelain, Ludovic Pautier, José Le Piez réunis pour le printemps des poètes

Dernier rendez-vous à venir : en juin ou juillet (date à déterminer), un temps festif sera programmé pour l'inauguration officielle de l'oeuvre.

 

Ajouter un commentaire