Théophile Gaultier en BD par la 4ème B du collège Jean Jaurès

« Faites des bulles » est une manifestation culturelle portée par l’association intercommunale Passage à l’Art, mettant à l’honneur la bande dessinée et l’illustration sur les communes du Grand Projet des Villes (Bassens, Cenon, Floirac et Lormont). Cette année le projet est décliné autour de la thématique des « Héros Héroïnes, ordinaires ou super ! » 

« Faites des bulles » : une éducation au 9ème art

De la manifestation, le grand public connaît surtout son week-end de clôture proposant des rencontres, dédicaces, expositions,  spectacles… Ce rendez-vous n’est pourtant que l’aboutissement d’une éducation au 9ème art débutée dès février dans les écoles, les collèges, les médiathèques. Valises d’albums mises en circulation, découverte du métier de libraire et surtout « Classes en bulles » déclinent la conviction de l’association Passage à l’art :

La bande dessinée a cette approche pluridisciplinaire, accessible et ludique, qui en fait un formidable levier pour la lecture et les apprentissages.

 
« Pour l’action « Classes en bulles », nous travaillons avec une vingtaine d'auteurs professionnels locaux qui répondent à notre appel à projets courant juin/juillet pour l'année scolaire suivante. Et qui ont à cœur de transmettre leur pratique et leur savoir faire dans le domaine de la bande dessinée et l'illustration. En fonction de leur univers, nous les mettons en lien avec les classes selon le niveau et le parcours choisi par l'enseignant (dessin de BD, strip, illustration, écriture de scénario...) », explique Jennifer Grangetas Dall'osso, chargée de projet à Passage à l'art.

Bulles en Haut de Garonne 2015

La BD comme support d’apprentissage multidisciplinaire


La 4eB et ses 24 élèves a adapté la nouvelle « Arria Marcella »  de Théophile Gaultier (version abrégée) : nouvelle fantastique convoquant Pompéi, le Vésuve, le fantôme d'une jeune femme à jamais prisonnière de la cendre, entre rêve et réalité… Ce choix en revient à leurs professeures de Français Véronique Delmas, de LCA (langue et culture de l’antiquité) Anne Marie Caron, et la professeure documentaliste du CDI Sabine Carette. 
« Le choix de cette nouvelle est cohérent puisque le thème du fantastique est au programme de la 4ème des cours de français. Les élèves ont eu à lire la version abrégée (6 pages très denses, contre 35 dans la version complète) durant les vacances de Noël », raconte l’équipe enseignante. 

couverture de la nouvelle Arria Marcella
« Cette nouvelle, c’était l’occasion de faire intervenir le latin et l’antiquité dans un projet interdisciplinaire. Montrer que son apprentissage apporte de la culture générale. »
« Selon les thèmes qui se sont dégagés de la nouvelle, nous avons formé des  groupes, chargés d’effectuer des recherches. De façon spontanée, ils ont plutôt tendance à vouloir surfer sur le Net. Ce travail leur a permis de (re)découvrir le fond très riche du CDI en matière de civilisation gréco-romaine. »
« Entre janvier et février, ils avaient pour mission de créer un diaporama, afin d’apporter des connaissances, des images à leurs camarades, en prévision des ateliers BD : le Vésuve, Pompéi, des modèles de rues, de bijoux, d’habits, usuels à l’Antiquité et au XIX°, puisque l’histoire navigue entre ces deux époques. Cette étape leur a appris à manier les traitements de texte et d’image, des techniques qu’ils devront posséder l'an prochain pour présenter l’oral du brevet des collèges. » 

Stan Lee (papa de Spiderman, Hulk, Iron Man et autres X-Men) disait : " Les bandes dessinées sont des histoires, ils sont comme des romans. Il faut être un bon conteur."

Dans cette exercice d'adaptation, c'est la transposition de la narration en dessins qui a intéressé la professeure de Français, Véronique Delmas : "Par rapport à un roman ou à une nouvelle, dans une BD, on ne peut pas tout dessiner, il faut faire des choix. En cours, nous avons travaillé sur le découpage, réfléchi à comment mettre en relief certaines scènes, quand recourir à l'ellipse, etc. Avant son intervention en atelier, nous avons envoyé cette préparation à Bruno Loth, qu'il a quelque peu modifiée. C’est là que l’on voit l’œil de l’artiste ! Scénariste, c’est un vrai métier !"
Le dessinateur a été sélectionné par Passage à l'art, pour : "les thèmes qu'il développe dans ses œuvres (Guerre d'Espagne, monde ouvrier notamment), sa production et son style plus adaptés à des collégiens qu'à des écoliers", explique Jennifer Grangetas Dall'osso. "Les enseignantes du collège Jean Jaurès avaient déjà suivi le parcours BD avec lui l'an dernier, et ont demandé à renouvelé cette belle expérience en sa compagnie !"

El Camino de VioletaBruno Loth dessinateur intervenant au collège Jean Jaurès

9h d’atelier BD, 8 planches à réaliser ! 

Bruno Loth s'est rendu au collège Jean Jaurès, pour trois séances de trois heures. "Heureusement que le travail de découpage avait été fait en amont, car neuf heures d'atelier, c'est juste !", commentent les enseignantes. "Tout d'abord, il a fallu définir les caractéristiques des personnages principaux, chacun arborant un signe distinctif : moustache, pattes longues, chignon, bracelet serpent, etc. Bruno Loth les a dessinés au tableau afin que tout le monde ait les mêmes modèles. Il a également fait le choix d'une BD en noir et blanc, avec beaucoup de visuels, très peu de dialogue. Vu que nous avions huit pages à réaliser, nous avons formé huit groupes. Les élèves ont d'abord travaillé sur brouillon. Selon sa dextérité, chacun avait sa ou ses cases à faire. Bruno Loth les a tout de même beaucoup aidés, fait des ébauches au crayon à papier pour les décors les plus compliqués, a expliqué les notions de perspective et de point de fuite, etc. Il a ensuite retravaillé l'ensemble des brouillons, afin de donner une cohérence stylistique à l'ensemble."
"Pour les élèves ces ateliers ont été très ludiques et très instructifs. Ils ont bien pris conscience que réaliser une BD, c’est beaucoup de travail. Ce qui peut justifier son prix d’achat ! La BD va être exposée à Faites des bulles. Nous allons nous y rendre, afin que la classe voit le rendu de son travail exposé, valorisé, et profite des créations des autres écoles. "

Ci-dessous galerie "Classes en bulles" au collège Jean Jaurès : Faites défiler les images à l'aide des flèches 

Ateliers du festival Faites des bulles 2020

 

Faites des bulles

« Tous des héros »
16 et 17 mai 2020
Bassens - Espace Garonne
Rencontres –auteurs- dédicaces – expositions – spectacles…

Entrée libre
L'événement est relayé par "BD 2020" du Ministère de la culture. 

affiche 2020


  

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.