Royal Jouet : une passion des jeux et de la vente devenue un métier… en ligne.

Le goût de la vente dès le plus jeune âge

Alexandre Gueyffier renoue pleinement avec ses amours de jeunesse, à savoir : les jouets, les (super) héros, la vente ! « A bien y réfléchir, j'ai le goût de la vente ancré en moi depuis mon plus jeune âge, confie-t-il. A 4 - 5 ans, je vendais le café aux membres de la famille. Plus tard, avec mes jeunes voisins, nous recherchions de jolis cailloux que nous vendions aux passants à même le trottoir, afin de nous acheter des bonbons. A l'école, j'étais le meilleur vendeur de tickets de tombola. A 15 ans, je tenais mon premier stand sur un vide-grenier charentais. D'abord un mètre, puis deux, puis trois, jusqu'à neuf mètres d'étal. Mais à l'époque, faire de cette passion mon métier, je n'y pensai même pas ! »

 

alexandre avec des jouets

 

Un parcours semé d’obstacles et de rebonds

Pour épouser un métier « sérieux », Alexandre table plutôt sur un BTS Chimie, qui le laissera sans débouché professionnel. L'accident AZF (Toulouse) le persuade de changer de voie. Un BEP vente action marchande plus tard, il alterne les CDD et les phases d'inactivité. Sa route croise alors celle de l'association Sport Emploi (Floirac). « Leur approche mêle activité physique et recherche d'emploi, explique Alexandre. Ils vous redynamisent, vous encouragent à utiliser les notions liées au sport, dans la recherche d'emploi. » Reboosté, Alexandre décroche un CDI rayon télé – électroménager – informatique d’une entreprise mais qui le licencie...

CIDFF, Rocher de Palmer, etc. : un réseau d’acteurs locaux en soutien

Avant son licenciement, sentant le vent tourner, Alexandre se rapproche du CIDFF (*Centre d'information sur les droits des femmes et des familles), avec l'idée de créer son affaire. « Business plan, plan de financement, développement du réseau, formations, suivi... Cela fait trois ans que Paula Figueroa-Savidan du CIDFF me conseille. Grâce à cet accompagnement, j'ai pu connaître et suivre des formations au Rocher de Palmer (Wordpress, puis photo - vidéo), en vue de créer mon site Internet. Alors en panne de PC, j'ai également bénéficié de l'espace co-working et de son équipement informatique.

 

espace de co-working

Sur place, j'y ai fait la connaissance d'une jeune auto-entrepreneuse qui m'a donné une formation complémentaire à Woo Commerce.

 

Et c'est aussi au Rocher, lors d'une rencontre entre entrepreneurs de la Rive Droite, que j'ai connu la graphiste auteure du logo Royal Jouet. Royal avec un R en forme de renard, pour évoquer le côté futé, fouineur, joueur, mais aussi peluche, univers de l'enfance... »

 

Un site de vente de jeux et jouets d'occasion, dérivés de licences fortes, cultes, indémodables

 

Dédié aux jouets d'occasion et de collection, le site Royal Jouet est en ligne depuis octobre dernier. « Certaines pièces peuvent davantage toucher les collectionneurs, mais je cible le plus grand nombre, les petits et grands enfants de 7 à77 ans ! », confie Alexandre.

boutique de Alexandre

"Depuis des années, j'écume Internet, les vide-greniers, les ventes aux enchères, afin de trouver des pièces en (très) bon état. Ce sont des jeux qui étaient onéreux à leur sortie, et qu'on ne trouve plus en magasin. Au fil des ans, j'ai rassemblé pas loin de 1000 pièces, toutes issues de licences fortes, dont je suis fan depuis l'enfance. Royal Jouet c'est plus qu'une simple activité commerciale, c'est aussi la transmission de mes goûts et de mon plaisir personnel. "

Alexandre au milieu des jeux

« Que la force (de vente) soit avec toi » Alexandre !

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.