Protection civile de Cenon : engagée pour le bien de tou·te·s !

A l'orée de ses 40 ans, la Protection civile de Cenon se veut toujours au top ! Une ambition rendue possible grâce au soutien indéfectible de la ville de Cenon, qui met gracieusement à sa disposition des locaux. "Nous avons quitté la Maison des sports pour l'ancien foyer Testaud, un lieu suffisamment grand pour y recevoir du public et y tenir nos réunions", se réjouit Mickaël Le Boustouller, président de l'antenne Cenonnaise. Sur place, l'association forme à l'année 450 personnes au premier niveau de secourisme (PSR).

démonstration lors du Téléthon

Des interventions élargies aux multi traumatismes


Sans charges locatives, l'antenne cenonnaise peut investir dans du matériel indispensable à son activité. "Chaque année nous dépensons  23 000 € dans le matériel et la formation de nos secouristes. Recevant les mêmes formations que les pompiers, nous avons les mêmes habilitations, à l'exception du "secours routier" et de la prise en charge des incendies. Par exemple, nous pouvons prendre en charge une personne multi traumatisée, suite à une chute d'une hauteur importante. Nous devons donc être équipés en conséquence : attelles, collier cervical, matelas à dépression, plan dur, oxymètre, tensiomètre, bouteille d'oxygène, etc." 

une partie du parc véhicule

Une nouvelle ambulance dans le parc véhicule


Déjà dotée en véhicules (et de toiles de tente pour la tenue des postes médicaux avancés), l'antenne cenonnaise vient d'acquérir une seconde ambulance, avec l’aide du Service Départemental d’Incendie et de Secours ( SDIS 33). Si l’achat du véhicule a été financé par la Mairie, reste à  l'équiper (brancard électrique, fauteuil, défibrillateur, peinture floquée, etc.) : une dépense de 15 000 euros ! "Avec ce véhicule, nous pourrons prendre en charge toutes les situations : de l'accouchement à l'arrêt cardiaque", précise Mickaël Le Boustouller.

Mickaël Le Boustouller, président de l'antenne cenonnaise  ​

En 2019, l'antenne cenonnaise a tenu 152 dispositifs prévisionnels de secours


Côté revenus, la protection civile vit des formations PSR qu'elle dispense, et de sa présence obligatoire - selon le degré « accidentogène » de l'activité présentée, ou le nombre de spectateurs attendus -, sur les manifestations. « Les antennes locales dépendent de la Protection civile de Gironde qui centralise, puis dispatche les demandes », poursuit le président local. « Notre secteur s'étend de Cenon à Saint André de Cubzac. Ayant une convention avec la Mairie de Cenon, systématiquement, nous tenons le poste de secours lors des manifestations municipales. Aux associations locales, nous appliquons des tarifs préférentiels. Des secouristes cenonnais·e·s sont régulièrement appelé·e·s en renfort sur les grands rassemblements métropolitains : matches au stade, concerts à l'Arena, marathon de Bordeaux, etc. Idem sur le plan national : carnaval de Nice, Feria de Dax, festival Vieilles Charrues... » Et il sera bientôt possible de retrouver des Cenonnais·e·s sur l'eau ; la Protection civile de la Gironde créant une section nautique : une première en province !

une toute petite partie des bénévoles secouristes cenonnais

Secouriste : une passion !


«Tout cela ne pourrait pas fonctionner sans l'investissement de bénévoles volontaires. Il y a zéro salarié au sein de l'antenne. Secouriste : c'est une passion ! », reprend Mickaël Le Boustouller. « Nous avons une équipe fidèle, forte de 36 bénévoles, certains présents depuis des  années. Manquant de turnover, si de jeunes filles et garçons veulent rejoindre la protection civile de Cenon, nous les formerons gratuitement. En revanche, nous attendons de leur part un engagement dans le temps, car l'investissement est lourd : 1200 euros par personne. » 


Secourir ayant donc un coût, civisme et vigilance de la part de tou·te·s, reste le meilleur moyen de réduire les frais ! 

logo protection civile

Protection civile de Cenon 
13 bis rue du 8 mai 1945
05 64 12 96 80 
 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.