Mobilité : espaces partagés, circulation apaisée

Mois après mois, de plus en plus d’habitants favorisent l’alternative à la voiture individuelle, en optant pour des modes de déplacement plus performants, plus rapides, moins coûteux, et le plus souvent, plus écologiques. 

Cenon s’inscrit pleinement dans ce mouvement, en adaptant la ville, en accompagnant les usagers. Elle souscrit également au schéma des mobilités adopté par Bordeaux Métropole, vaste plan d’actions programmées jusqu’en 2030.

Voiture, mais aussi tram, vélo, train pour se déplacer

Partager, libérer les espaces

Après Bègles, Bordeaux, Carbon-Blanc, Lormont, la vitesse de circulation passera à 30 km/h dans les rues de Cenon au 1er janvier 2023, (ainsi qu’à Floirac) : lire ce qui va changer, les avantages attendus

« Adopter « ville à 30 », c’est passer d’une logique de route, à une logique de rue », argumente l’Adjoint à l’environnement, transition écologique et mobilité, Laurent Péradon. « C’est passer d’une voie de déplacement conçue pour la voiture, à un espace partagé intégrant tous les modes de déplacement : le piéton, le cycliste, les nouveaux engins de déplacement personnels motorisés.

L’aménagement des villes doit être envisagé comme un espace partagé, en prenant soin de ne pas opposer les usagers automobilistes – cyclistes – piétons.  »
partager les voies publiques

Equiper, aménager, éduquer

Beaucoup de personnes ne se sentent pas encore suffisamment rassurées à l’idée de pratiquer le vélo en milieu urbain. Diminuer la vitesse des automobilistes, peut réduire ce sentiment de vulnérabilité et aider à se lancer.

Une chose est certaine : la qualité des équipements encourage l’adoption du deux roues ! A courte échéance, de nombreux aménagements vont enrichir notre cadre de vie :

  • la « coronapiste » du boulevard de l’Entre-deux-mers sera pérennisée d’ici la fin d’année,
  • l’implantation de trois « vélo box » et la création de 16 emplacements « free floating » (vélos, trottinettes,  scooters en libre service) réalisées, 
vélobox de Bordeaux Mértropole
  • six stations de gonflage et de réparation de vélos sont annoncées dans les prochains mois
  • 40 arceaux et 10 emplacements vélo-cargo ont pris place devant le Rocher de Palmer 
  • Après la voie verte Carnot, de nouvelles voies vertes sont attendues : rue des Catalpas (1er semestre 2023), le long de l’estacade en 2024, puis suivra Brazzaligne.
Voie verte avenue Carnot

Circuler plus propre, plus doux, plus prudemment n’est pas encore pour tous et toutes une évidence. Aussi, la ville de Cenon s’emploie à convaincre, accompagner, informer. Et en premier lieu, ces futurs usagers autonomes, que sont les enfants :

  • Des pistes cyclables, pour jouer et se familiariser avec le vélo, ont été tracées au centre de loisirs La Ré d’Eau et à la maternelle Jules Guesde. 
  • Depuis 2004, la Police Municipale anime tous les ans, en mars – avril, « l’attestation première éducation à la route » pour les classes de CM2, soit environ pour 550 élèves. 
atelier vélo par la Police Municipale
  • Cenon et Lormont sont les deux seules villes de la Métropole à bénéficier, à leur demande, d’Ambassadeurs / Ambassadrices du vélo et des mobilités (jeunes en services civiques). 
  • La Maison itinérante du vélo et des mobilités douces rive droite dispose désormais d’un local en ville.
  • Pour inciter à lever le pied, cinq radars pédagogiques (dont quatre autosuffisants grâce à leur panneau photovoltaïque) viennent d’être installés, s’ajoutant aux 5 plus anciens.
  • Le Comité consultatif de la transition écologique de Cenon planche sur la réalisation de cartes de déplacements doux pour les piétons.

entrée de la Maison itinérante du vélo

Aides à l’achat d’un vélo

Engagement municipal fort, la Ville comme deux de ses consœurs (Le Haillan et Mérignac) a alloué  une aide pour l’achat de vélo. Responsable du service espaces publics, Céline Scheneider explique : « La Ville a fait le choix d'axer son aide sur les vélos les plus onéreux, dans lesquels tout le monde ne peut pas investir, et qui pourtant permettent de :

faire plus de km (assistance électrique), de la multimodalité (pliable), de se déplacer même en situation de handicap ou de mobilité réduite (tricycle) et de transporter toute la famille (cargo ou allongé). »

Cette aide municipale de 100 à 400€ est cumulable aux aides de l’Etat et de Bordeaux Métropole : tous les détails en ligne.

visuel aide à l'achat d'un vélo

Ca roule aussi avec les transports en commun

La commune est desservie par le tramway, le TER, douze lignes de bus, trois cars régionaux. Mais l’événement du début d’année 2023 sera l’arrivée du tram A à l’aéroport de Bordeaux Mérignac.

Autre progrès majeur pour les usagers de TBM, la mise en place de la tarification solidaire selon ses revenus, et non plus son statut. En 2021 – 2022, elle a enregistré plus de 57 000 bénéficiaires, soit environ 17 000 personnes de plus qu’avec le dispositif antérieur, avec  la gratuité des transports pour 80% des inscrits

Tram, train, bus : l'offre favorise la multimodalité

Bonne nouvelle également du côté du rail, avec le RER Métropolitain et le renforcement de la ligne Arcachon-Bordeaux-Libourne s’arrêtant en gare de Cenon. Comptez 35 trains Bordeaux-Libourne par jour (soit sept de plus par rapport à 2021) et 32 trains Libourne-Bordeaux-Arcachon en semaine, soit quasiment 1 train par heure dans chaque sens.

Avec la ligne TER Libourne-Bordeaux-Arcachon, il est possible de rejoindre le centre de Pessac depuis Cenon en 14 mn, contre 53 mn en transports urbains avec des correspondances, ou 30 mn à une heure en voiture selon les embouteillages !

le train en gare de cenon

Signalons enfin que les premières études et expérimentations du Plan Marche de Bordeaux Métropole (jalonnement piéton, pédibus, piétonisation de rues écoles) sont en cours : la marche et l’accessibilité étant les grands chantiers de demain.  

 

Ajouter un commentaire