Madeleine Dalmasso, une graine de championne

La passion du judo, Madeleine Dalmasso l’a depuis l’enfance. La jeune femme pratique le judo depuis l’âge de 7 ans. « Je ne viens pas d’une famille de judoka mais mon frère pratiquait ce sport intensément. Ça m’a donné envie » confie Madeleine.  Elle a tout appris au club de l’US Cenon. Elle y a franchi toutes les étapes de progression et même le titre de championne de France !

« Elle a choisi l’inconfort, la souffrance et le sacrifice comme mode de fonctionnement et elle prouve à tout le monde que rien n’est impossible » livre son entraineur Henri Boyer.

C’est donc un exploit majuscule qu’a réalisé Madeleine Dalmasso. En effet, avant elle, aucun autre judoka cenonnais n’avait été champion de France.

8 heures d’entraînement par semaine

Au terme de 7 combats victorieux au Grand Dôme à Villebon (91), Madeleine Dalmasso a été impériale en dominant une des catégories les plus fournies et relevées chez les féminines. « Je pense au championnat de France depuis deux ans. Quand est arrivée la finale, je n’ai pas eu d’appréhension particulière. Je gagne le combat au sol, sur un retournement je l’ai immobilisé » raconte la jeune cenonnaise.

Madeleine Dalmasso avait déjà fait parler la poudre en remportant le tournoi international excellence minimes Adidas Saint-Cyprien label Occitanie. « Il s’agit d’un très sélectif tournoi international dans les Pyrénées Orientales que jamais aucun combattant cenonnais n'avait remporté » détaille Henri Boyer.

Elle suit 8 heures d’entraînement par semaine, en plus de ses cours au collège Jean Zay. « Concilier les deux est facile car je suis passionnée par mon sport et consciencieuse dans mes études » détaille notre graine de championne. Son entraineur ajoute « Ce qui la caractérise aujourd'hui, c'est la détermination et l'implication dans son projet d'atteindre le haut niveau. »

Madeleine est rigoureuse et appliquée sur les détails, la tactique, le physique, la technique, l'alimentation, la récupération, l'analyse vidéo. Cette jeune fille tutoie l'excellence. « C’est ma passion, c’est normal. » ajoute t’elle en toute modestie.

Invaincue en 50 combats

Son premier exploit date d'avant covid où elle était encore benjamine première année et où elle réussissait déjà à décrocher le titre de championne d'Aquitaine.

La ville de Cenon lui a rendu un vibrant hommage par l’intermédiaire du Maire Jean-François Egron le 7 juin dernier.

Puis les deux années qui ont suivies, même privée de compétition, n'ont pas altéré ses rêves et ses ambitions. Même durant les restrictions elle s'entraînait dur comme fer, chez elle, au parc du Cypressat, qui est d’ailleurs son lieu préféré dans la ville, au dojo et partout où cela était possible, avec pour seul objectif le titre de championne de France.

Cette saison est impressionnante. Elle n'a pas perdu un seul combat de l'année. Près de 50 matchs pour autant de victoires sur 9 compétitions au total.

Intégration du pôle espoir de Lormont

À la rentrée de septembre, la jeune sportive intègrera le pôle espoir de Lormont où elle finira sa scolarité tout en bénéficiant d’un emploi du temps aménagé afin d’augmenter ses heures d’entrainement. « Le plus difficile commence car je commence à être attendue. Je vais aussi affronter des filles qui vont être plus âgées que moi. Mais je vais tout faire pour atteindre mes objectifs  » estime Madeleine Dalmasso.

 

 

Ajouter un commentaire