La Mairie de Cenon soutient l’inclusion 

« Une récente directive de l’Agence Régionale de Santé demandait d'inclure en milieu ordinaire 80% des enfants accompagnés en structure médico sociale (dont les ITEP - Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique) », indique Cécile Rojat, Coordinatrice des Politiques Éducatives.  « N’étant pas formés à l’encadrement des enfants à besoins particuliers, les équipes du PRE (programme de réussite éducative), les animateurs Francas et les agents ville intervenants sur ces temps, se sont retrouvés en difficulté face à ce nouveau public. La Mairie de Cenon, l’ITEP Bellefonds et les Francas de la Gironde ont donc convenu d’un projet communal pour accompagner ces enfants. »

Deux éducatrices spécialisées en renfort aux équipes péri et extrascolaire

Pour ce faire, la Mairie a procédé au recrutement de Julie Combette et de Sophie Dupeyron. « Mobiles, nous nous déplaçons dans les écoles et les accueils de loisirs à la demande du personnel », expliquent les deux éducatrices  spécialisées. « Sur place, nous observons et échangeons autour des pratiques et des difficultés rencontrées. Avec certains, le seul fait de discuter permet de prendre du recul. D’autres nous demandent des conseils à appliquer et si besoin, nous pouvons leur proposer des outils concrets pour faciliter l’inclusion de ces enfants »

Julie Combette et Sophie Dupeyron

Maintenir le lien avec les familles

« Il est important de créer un lien avec les parents, car ils sont notre première source d’informations lorsque l’on découvre qu’il y a une problématique : qu’ont-ils déjà mis en place avec leur enfant, qu’est ce qui fonctionne, qu’aime-t-il, que n’aime-t-il pas, etc. Ce travail avec les parents peut les aider à accepter la situation et à entamer ou poursuivre des démarches pour leur enfant » poursuivent-elles.

« Notre rôle d’éducatrice est là : considérer l’enfant en tenant compte à la fois de son environnement, des personnels éducatifs, des autres élèves qui le côtoient, de la famille »
A l'école Van Gogh, Julie et Sophie accompagnent Matthis

Vers une école inclusive ?

« Par ce programme, nous nous adressons à tout enfant à besoins particuliers fréquentant le péri ou l’extrascolaire, qu’il soit inscrit ou non dans le PRE », indique l’adjoint à l’éducation Alexandre Marsat. « Le projet n’est pas spécifique aux seuls ITEP et Francas, il est amené à s’élargir à d’autres structures, associations spécialisées ou généralistes. La présence des éducatrices nous donne également l’envie de faire un diagnostic des équipements communaux, notamment en matière d’accessibilité. » 


Avec ce dispositif précurseur, la Ville de Cenon pose une première pierre sur le chemin d’une école 100% inclusive... 

au centre de loisirs Triboulet

 

Ajouter un commentaire