Espace Textile : Y a d’la vie dans les mailles…

ça coud à l'Espace textile

Créer du lien social et répondre à une nécessité économique

En 2017, le Grand Projet des Villes Rive Droite lançait une concertation sur le thème de la couture, pratique accessible et universelle, susceptible de séduire un grand nombre d’habitants, majoritairement femmes, mères au foyer, auto-entrepreneures. Le constat fait par ces dernières fut unanime : « Nous travaillons à domicile, nous sentons isolées, éprouvons de la difficulté à trouver de nouveaux marchés, aimerions partager notre savoir-faire. » Le collectif de couturières professionnelles est né, accueilli par le centre social de Lormont. En contrepartie, il dispense des cours de couture gratuits dans les quartiers.

une partie du collectif

En 2019, l’association est officiellement créée avec l’arrivée de Celia Orgogozo (anciennement au GPV) à sa direction. Dès lors elle aborde trois volets : l’accompagnement de porteur de projet, le lien social (des cours loisirs dans les quatre communes grâce au soutien des bailleurs, contre une adhésion de 5€), l’insertion, dont l’action « En découdre avec l’emploi » combine à des temps courts de travail rémunérés, un accompagnement social renforcé (cours de français langue étrangère, coaching individuel, visites d’entreprise, suivi de projet professionnel).

Présentation vidéo de l'association

L’aventure Quartier Général

Cette même année, l’association glisse un premier pied à Cenon, dans le Quartier Général panOramas. Elle y mène son action d’insertion et ouvre deux cours gratuits qui rencontrent un succès immédiat. Ces nouvelles tricoteuses sont illico embarquées dans la fabrication de « Sous les arbres la mer » de la plasticienne Lucie Bayens. Le confinement vient couper l’élan, mais pas la solidarité : chez elles, 28 personnes confectionnent des masques pour les communes et habitants du GPV

atelier confection
« A la sortie du confinement, toutes souhaitaient revenir à l’asso. Le local de Lormont devenant trop étroit, l’atelier de production a déménagé à Cenon », poursuit Celia Orgogozo. « Sachant qu’à la fin de panOramas 2020, son QG partirait, Domofrance nous a proposé de prendre sa suite. Nous avons sollicité le Fonds d’innovation sociale en vu d’ouvrir une mercerie solidaire, et avons souhaité conserver l’esprit impulsé par le QG, en partageant l’espace et les savoir-faire avec L’alternative urbaine Bordeaux et la Maison itinérante du vélo et des mobilités de la rive droite. »

ustensiles de couture

A la mercerie solidaire : co-construction et seconde main

Lieu de vente d’articles à petits prix et d’animations, la mercerie va se modeler au fil des rencontres et des propositions. Pour débuter, on y retrouvera des adhérents, les cours de couture animés par le collectif. Ensuite, tout peut arriver : une personne souhaitant partager son goût pour la broderie, une autre pour les arts plastiques, un simple café –discussion. Seule certitude, comme pour toute activité proposée, une pratique textile responsable avec des matériaux de seconde main. L’ouverture est prévue en juin. Et si vous n’allez pas à la mercerie, sachez que son vélo cargo atelier sera présent sur des manifestations, des marchés, voire chez l’habitant…

Espace Textile – 06 24 76 00 50
3 avenue du président Vincent Auriol
Espace Textile | Facebook


 

Ajouter un commentaire