Délégué à la cohésion police/population (DCPP)

"Je règle des conflits de voisinage, j’explique le circuit d’une plainte une fois qu’on l’a déposée, je détaille le rôle de la police, je prends le temps d’écouter les habitants, de faire remonter les difficultés..." telles sont les missions de François Chaponnay, le délégué à la cohésion police-population de la division « est » de la circonscription de sécurité publique de Bordeaux, sous la houlette du commissaire de police Nicolas Perez, chef division au commissariat de Cenon. François Chaponnay est retraité de la police nationale mais aussi réserviste comme tous les DCPP. Il occupe ce poste depuis le 15 juin 2020. Une fonction créée en 2008 dans le cadre du Plan espoir banlieues. 

Un réserviste à la riche carrière

Ce retraité de la police nationale a eu une vie professionnelle bien remplie : entré dans la police en 1983, affecté en police secours à Versailles puis en BAC départementale des Yvelines (78), puis affecté au service des relations publiques du ministère de l’Intérieur, ensuite au service de coopération technique internationale de police, puis chef de brigade nuit au sein du centre d'information et de commandement de la DDSP 33 de 2008 à fin 2014, il connaît bien la vie des communes, ayant été aussi directeur de cabinet d’un maire de l’Essonne. Aujourd’hui, François Chaponnay sillonne inlassablement les sept communes de son territoire de compétence (Artigues, Bassens, Bouliac, Cenon, Floirac, Lormont, et Bordeaux Bastide la Benauge), un bassin de 100 000 habitants environ, dans le costume de DCPP.

Les habitants ont besoin d’écoute et d’attention

 « Je fais le lien entre les élus, les bailleurs sociaux, les associations, la population, les commerçants, et la police nationale » détaille François Chaponnay avant d’ajouter « je ne vais pas tout régler mais être présent, prendre le temps d’écouter, ça apaise les tensions.  J’explique souvent le rôle précis des forces de l’ordre, le cheminement d’une plainte, la différence avec la main-courante, les raisons d’un classement sans suite, l’opportunité des poursuites décidée par le procureur... ».

François Chaponnay est déterminé à poursuivre son excellente collaboration avec la police municipale et les élus de la ville de Cenon ainsi qu’avec l’ensemble des partenaires.

Un travail de pédagogie qui permet de répondre aux attentes des habitants et de nouer avec eux une relation de confiance. François Chaponnay met également en œuvre le dispositif de participation citoyenne, qui vise à renforcer la vigilance de voisinage, en coopération avec les services de l’État et la Ville.  Le but n’est pas de délaiter ni d’épier ses voisins, mais de faire remonter des informations qui peuvent être utiles aux services de police comme des voitures qui tournent dans un quartier ou des suspicions de cambriolage, rendant ainsi les administrés de la commune co-producteur de leur propre sécurité, en leur demandant surtout de ne pas se substituer physiquement à l’action et l’intervention des services de police.

François Chaponnay tient une permanence à l’espace Nelson Mandela (10 Avenue Georges Clemenceau
33150 Cenon) tous les 1er mercredi du mois, uniquement sur rendez-vous. Pour le contacter :
06 37 90 21 50 ou ddsp33-divest-dcpp@interieur.gouv.fr

 

Ajouter un commentaire