Ces entreprises innovent dans la santé
final du défilé organisé par Domital Orthopédie​    ​

Avec Domital orthopédie, les prothèses ne se cachent plus

Domital orthopédie a été racheté en 2018 par trois de ses salariés : Anne-Marie Caria – présidente, Philippe Vermande - responsable de production, Jérôme Lamorère - orthoprothésiste applicateur. L’équipe de six personnes appareille les personnes amputées (membre inférieur ou supérieur). Les emboitures en carbone sont fabriquées sur place. « Nous accompagnons les patients sur le long terme. Réaliser des emboitures personnalisées, colorées, assorties de dessins ou de tissu, est plus long à réaliser, mais c’est un choix assumé de notre part. Cette écoute peut faciliter l’acceptation de la prothèse », souligne Anne-Marie Caria.

L'équipe de Domital Orthopédie

Toujours soucieux du confort de ses patients, pour réaliser le moulage préparatoire, Domital a abandonné l’emploi du plâtre au profit d’un scanner 3D. L’entreprise œuvre également pour le changement de regard du public. En 2020, elle a organisé un défilé pour montrer qu’une femme amputée pouvait rester féminine, ainsi qu’une journée d’essayage de lame de course à l'été 2021. « Les familles étaient invitées, car parents, fratries, enfants, amis, sont eux-aussi impactés par l’amputation d’un proche. Certains ont besoin d’être rassurés », ajoute Anne-Marie Caria.

Reportage F3 Aquitaine réalisé lors de "Domi Lame", le 27 août 2021, sur la piste d'athlétisme Henri Danflous à Palmer :

Signalons que la France compte 37 400 amputés et connait 3 000 nouveaux cas par an (chiffres 2020 de Cofemer : collège français des enseignants universitaires de médecine physique et de réadaptation).
Plus d'infos : domital-orthopedie.com

ALRJ : prévention en mode fashion

Père d’un enfant souffrant d’allergies alimentaires au  risque mortel, l’entrepreneur Flavien Brizard a pensé son activité en deux volets. Via son site Internet, il informe, donne des conseils, sensibilise le public et les professionnels (de la petite enfance, de la restauration, etc.). Et pour sensibiliser plus largement, cherche à développer des partenariats avec les mutuelles et les institutionnels (Département, Sécurité Sociale, etc.). 

Flavien Brizard fondateur de ALRJ

ALRJ, c’est également une boutique en ligne, avec des vêtements et accessoires mode et utiles. Chaque pièce est unique et personnalisée, en fonction de la pastille allergène apposée et du motif choisi (dinosaure, fée, camion de pompiers, montgolfière, etc.). Grâce à une campagne de financement participatif, Flavien Brizard a pu s’équiper d’une presse DTF (direct to film) lui permettant de réaliser jusqu’à 50 pièces / jour. Adepte d’une économie sociale et solidaire, il emploie du coton bio, des encres à l’eau, et ne produit qu’à la commande, évitant ainsi de jeter les vêtements n’ayant pas trouvé preneur. 

T-Shirt Bébé De Prévention Des Allergies,  Motif Guitariste

Suite à une publication de l’Agence France Presse, le lancement d’ALRJ a été relayé au Japon, dans les pays arabes, au Canada… Rien d’étonnant lorsque l’on sait que l’Office Mondial de la Santé a classé l’allergie (pas uniquement alimentaire) au quatrième rang des maladies touchant le plus de monde !  Plus d'infos : alrj.fr

Karman : une réussite éclatante

Passionné d’innovation technologique, Samuel Praicheux fonde en 2004 le groupe Bottle Tree, alors spécialisé dans le négoce international de vins et spiritueux. En 2019, il lance Karman, filiale santé dont l’objectif est de développer des produits de dermo-cosmétiques vendus en pharmacie.

Samuel Praicheux, fondateur du groupe Bottle Tree

La crise sanitaire réoriente son activité vers le développement de produits de protection contre la Covid 19 : masques chirurgicaux, gels hydroalcooliques, lingettes, sprays désinfectants, petit électronique (tensiomètres, thermomètres infrarouges, oxymètres…), protections médicales (surblouses, gants).

l'équipe de Karman présente au Congrès National des Pharmaciens

Présent dans plus de 5000 pharmacies françaises (soit 1 sur 4), Karman a écoulé plus de 150 millions de masques, et recruté dix personnes (et 6 autres à venir) ! Pour 2022, la société ambitionne de nouveaux projets liés à la dermo-cosmétique, son projet d’origine…
Plus d'infos sur la page Facebook

A voir le reportage TV7 du 7 juillet 2021 : début du sujet à 4.22

 


 

Ajouter un commentaire