Biche d'or : 40 ans et toujours une référence
La scène, avant l'entrée des artistes.;.

Ce qui n'était au départ qu'un radio-crochet improvisé (en remplacement d'une foire expo fauchée par un gros orage), s'est imposé comme un concours de chant de référence. "Parmi les 200 candidats auditionnés les cinq jours (catégories Biche d’or interprètes de 17 à 45 ans, âge d’Or de 45 ans et plus, auteur·e·s – compositeur·rice·s - interprètes, Faon d’Or enfants / adolescents), nous avons bien sûr des locaux, beaucoup de Charentais, mais aussi des personnes venant de Marseille, d'Alsace, de Suisse, de Belgique...", détaille Eric Génibel, président de Biche d'Or Association - Cavailles Animations. 

Jeune Cenonnais de 18 ans, Lucas Algéo a remporté un Faon d'or à l'âge de 13 ans 

Lucas Algéo

"C'est un concours super bien organisé, qui donne l'impression d'être un véritable artiste !" témoigne Lucas. "Il y a toujours de beaux décors, de belles lumières, du bon son. Et l'équipe est très à l'écoute. J'ai participé à d'autres concours, et la Biche d'or reste une référence dans le milieu, c'est même LE concours. C'est également une manifestation qui offre des opportunités. On y fait le plein de rencontres : côté participants et côté public où figurent des professionnels. (...) J'ai une chaîne youtube, j'ai participé à The Voice. Chanter reste une passion que je travaille, mais pour l'instant je fais des études dans une école de mode. On verra après quelle voie m'attire le plus." 

Charlotte Fleury : artiste accomplie !

​  Charlotte Fleury  sur la scène de l'Olympia de Paris

Charlotte Fleury est coach vocale et metteuse en scène (association La clef des chants – Ambès), chanteuse de l'Orchestre K Danser, choriste au sein du Collectif Métissé, et fut une candidate remarquée du jeu N'oubliez pas les paroles. En 95, elle remportait un Faon d'or, puis récidivait en 2000, catégorie adolescent. Foulant cette scène pour la première fois à l'âge de 9 ans, elle a grandi sous les yeux de cette Biche, créé des liens avec les organisateurs, qu'elle considère "comme de la famille".
"Concours ouvert à tout passionné·e, il y a un très bon niveau. S'y produire est formateur et bienveillant", confie-t-elle."Pour un jeune interprète, c'est l'opportunité de faire une scène dans des conditions techniques et logistiques de bonne qualité, et de se confronter à un regard extérieur. Cela permet également d'avoir de belles vidéos (réalisées par Atlantique TV), utiles pour les castings, la promo, pour travailler sa prestation."

les prestations sont filmées par Atlantique TV

"En 2018, j'ai été membre du jury. C'est compliqué avec 200 candidats de conserver une échelle de notation tout du long. En revanche, c'est toujours intéressant de découvrir des voix, des chansons. J'ai pris beaucoup de notes durant les auditions et donné pas mal de conseils techniques et de mise en scène."  
Programmée au gala des 40 ans, Charlotte Fleury promet d'être présente l'an prochain. On la retrouvera d'ici là à Cenon avec l'Orchestre K Danser, ambiançant les bals et thés dansants.

candidate à la Biche d'or
"La réussite et la longévité de la Biche d'or tient au fait que candidats – techniciens – public se côtoient sans barrière", reprend Eric Génibel. "Mais rien ne serait possible sans la trentaine de bénévoles, les équipes son et lumières, les agents techniques de la Mairie, qui contribuent à rendre ce concours sérieux, reconnu et apprécié de tous !" 
flight cases


 

Pour aller plus loin : Contact Biche d'or Lucas Algéo  Charlotte Fleury

A (re)voir reportage vidéo réalisé pour la 35ème édition

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.