FREQUENCE CENON #9 : mai - juin 2024

Le groupe socialiste et apparenté

Défendons les valeurs de la Démocratie !

Nos démocraties se trouvent aujourd'hui confrontées à des défis sans précédent, fragilisées par l'émergence de mouvements populistes, d'extrémismes et de discours autoritaires. Dans ce contexte, l'Europe est un rempart essentiel, à l’image de nos collectivités, unies par des valeurs démocratiques profondément enracinées et un engagement commun en faveur du progrès social partagé.

Nous devons prendre conscience que notre avenir collectif réside dans une Europe forte et unie, capable de résister aux attaques. Le dialogue ouvert et constructif entre les nations européennes est essentiel pour trouver des solutions communes aux défis qui nous attendent, qu'il s'agisse du changement climatique, de l'économie commune, de libertés.

Face aux forces hostiles à la démocratie, la fermeté est également de mise. Nous ne pouvons tolérer les attaques contre les libertés fondamentales, les droits de l'homme et l'Etat de droit. 

Dans ce combat pour la préservation de nos valeurs démocratiques, chaque voix compte. Il est donc impératif de participer activement à la vie politique en exerçant notre droit de vote. C'est par notre engagement civique que nous pouvons défendre et renforcer notre démocratie.

En ces temps critiques, nous sommes tous appelés à être les gardiens vigilants de notre vie démocratique. Ensemble, nous pouvons construire un avenir européen fondé sur la justice, la solidarité et le respect mutuel.
 

Groupe Les écologistes

L'Europe est notre avenir commun

Souvent considérées comme éloignées de nos préoccupations quotidiennes, les lois votées au parlement européen dans les domaines de l'innovation, de la transition écologique, de la santé, de l’éducation et de l’accès à l’emploi ont des répercussions concrètes et positives sur nos vies. 

Et pourtant, la crise climatique et énergétique, la colère des agriculteurs, l’accroissement des inégalités, l’augmentation du coût de la vie, la guerre à nos frontières et la montée des populistes mettent en péril le modèle européen.

C’est pourquoi l'Europe doit faire plus et s'engager à
•    Faire de la lutte contre la pauvreté un leitmotiv en mettant en place un droit de veto social 
•    Abandonner les projets écocides
•    Sortir des accords de libre-échange qui imposent une concurrence déloyale aux agriculteurs
•    Lancer un plan de sortie des toxiques, pour garantir à tous le droit de vivre en bonne santé
•    Sanctuariser les droits des femmes à disposer de leur corps et à l’abri de la violence
•    Créer un fonds de souveraineté écologique pour mettre les entreprises pétro-gazières au service des citoyens et du climat

Toutes ces propositions permettront de proposer une Europe du vivant, des biens communs, de l’environnement et c’est la bonne échelle pour nous mobiliser et faire avancer l’écologie, la paix et la justice sociale
 

Groupe des élus communistes et apparentés

Notre jeunesse : la guerre ou la prison ?

Loin de nous d’excuser tous les actes délictueux voire criminels commis ces derniers mois ; mais loin de nous aussi de condamner toute la jeunesse avec leurs parents sans que la justice puisse faire son travail, comme le pratique nos médias trop souvent.

En effet, la violence est partout dans notre société où l’argent par milliards coule comme un torrent déchaîné traversant nos villes et villages alors que la misère s’étend, emportant nombre de foyers sans avenirs, sans espérance.

Le gouvernement actuel ne répond pas à ce désespoir social et ainsi maltraite nombre de concitoyens avec leurs enfants, en proposant une stigmatisation dès le plus jeune âge.

Comment cette violence peut s’exprimer au plus haut de l’Etat quand le Président de la République offre comme avenir pour notre jeunesse de s’engager pour la guerre donc pour la pire des violences ?

Cette perspective d’entrée en conflit mondial, les choix gouvernementaux de répression familiale et la casse des services publics ne feront qu’augmenter ces violences. 

Voilà bien pourquoi les choix politiques doivent être pris par toutes et tous pour construire une société, une Europe, un Monde de paix d’enrichissement social et culturel notamment. 
Les élus communistes et apparentés sont et seront engagés pour ce monde-là.
 

La France Insoumise

L'Europe, c'est chacun d'entre nous ! Et pour nous, c'est faire le choix d'une Europe plus juste et plus égalitaire. L'Europe qu'il nous faut est contre les traités de libres échanges qui sont une folie climatique et instaurent une concurrence déloyale entre les travailleurs. L’Europe qu'il nous faut est contre les politiques d'austérité qui détruisent les services publics, la protection sociale et fait exploser nos factures d'énergie.

A Cenon, avec le consortium ERASMUS + qui regroupe plus de 3800 élèves et plus de 500 professionnels, nous avons compris que c'est l'Europe des citoyens qu'il faut construire avec lucidité et humanisme ! 
Alors le 9 juin, on Vote ! 
Claudine Chapron
 

Nouveau Parti Anticapitaliste

Texte non remis dans les délais impartis.

Ensemble pour Cenon

Concilier besoin d’habitat et nature en ville.
C’est ainsi que la mairie  nous présente sa politique d’aménagement du territoire.
Cependant les espaces verts et parcs municipaux sont malmenés sur notre commune et nous aborderons prochainement le vaste sujet du développement urbain de Cenon 

1.    Mutation du Parc Palmer: L’accès public au Parc Palmer se réduit, privilégiant des activités privées telles que l’accrobranche ou des événements liés au Rocher de Palmer. Tendance préoccupante : cette privatisation nuit à l’accès pour tous et fait perdre la vocation première de cet espace emblématique

2.    Manque de Concertation : Les projets d’aménagement semblent manquer de concertation, et les riverains découvrent  les changements par la presse ou en conseil de quartier. Une meilleure communication est nécessaire pour garantir la transparence et la participation citoyenne

3.    Aménagement du Parc de la Demi-Lune : L'aménagement réalisé par Bdx Métropole suscite des critiques, notamment en raison d'une structure inadaptée au quartier et un manque de sécurité des équipements. Les besoins locaux doivent être mieux pris en compte mais encore une fois les usagers sont mis devant le fait accompli

Votre voix compte dans la préservation de nos espaces verts. Nous encourageons la participation citoyenne pour des décisions plus inclusives et respectueuses de notre environnement.

Nous serons votre relais sur ces sujets, et déclinerons à chaque bulletin municipal ces thématiques et mettrons en lumière la gestion verticale et déconnectée de la municipalité.
fabrice.moretti1@gmail.com

 

Cenon à droite

Pourquoi écrire sur l’Europe ? Parce que dans notre monde globalisé un évènement à des milliers de kilomètres de chez nous provoque une réaction en local. (Ukraine, élection Européennes, Israël etc…).  Le vote pour l’élection des députés européens est important.

Il nous faut écarter ces candidats RN et LFI qui veulent donner un chèque en blanc à Mr Poutine, sortant de ce fait du champ républicain et européen et ceux donc les idées sont peu claires ou ambigües sur la sécurité (PC, Vert), l’immigration (PS, PC,Verts) ou l’agriculture (Verts). 

Pour nous le candidat le plus clair est Xavier Bellamy, bien sûr il est de notre parti, il est le plus clair Il suffit de regarder les deux colistiers qui le suivent sur la liste. En deux Céline Imart spécialiste de l’agriculture sujet indispensable à notre économie. En trois Christophe Gomart homme connu des médias, surtout général de corps d’armée, ce monsieur est la garantie que nos intérêts nationaux seront bien défendus dans cette période d’insécurité.

La France a besoin d’une droite républicaine gaulliste solide au conseil européen, ferme sur les valeurs qui ont fait la France. Comme nous votez le 9 juin 2024 pour la liste Bellamy.    

Philippe TARDY
cenonadroite@gmail.com 


Collectif Citoyen Cenon en Commun

Présents avec Loïc Prudhomme, député, et Cécilia Fonséca, candidate LFI de la Gironde aux Européennes 2024, le 15 avril au Château du diable à Cenon lors du Ciné-débat sur la montée du fascisme en Europe.

Cette rencontre s’appuyait sur le film Capitaine d’avril qui relate la Révolution des Œillets au Portugal dont on commémore les 50 ans cette année. Manuel DIAZ VAZ, président de la LDH en Gironde a précisé l’importance de la mobilisation populaire lors de cet événement.

Devant l’accumulation des privations sociales, les atteintes à la liberté, face à la politique guerrière du pays à l’époque pour la colonisation en Afrique, les citoyens se sont rassemblés pour défendre une bascule du pouvoir en place vers plus de démocratie.

Voit-on des similitudes dans l’actualité ? Sans tout comparer, les attaques du gouvernement contre les acquis sociaux (retraites, chômage, santé…), la réponse belliqueuse plus que la recherche de la paix et/ou d’un cessez-le-feu, tout concourt à une dégradation de la situation nationale et internationale.

Si vous voulez la paix, la liberté, la défense de nos services publics, le 9 juin, pour les élections européennes, VOTEZ !
Fabrice DELAUNE, Cenon en Commun, LFI.
 

FREQUENCE CENON #8 : mars - avril 2024

Le groupe socialiste et apparenté

Une meilleure prise en compte de notre géographie prioritaire

Depuis le début de cette année, notre quartier Beausite, dont la totalité des logements sont sociaux et très sociaux, avec une part importante de population en grande difficulté, a intégré la zone des quartiers prioritaires, au même titre que Palmer, la Saraillère, la Marègue et aussi Henri Sellier.

Cette extension de la géographie prioritaire permet une augmentation du nombre d’habitants qui bénéficieront des moyens de la politique de la ville. Ainsi, tous ces habitants pourront bénéficier des dispositifs et moyens de la politique de la ville. Tous nos quartiers et leurs populations auront un traitement d’égalité dans la rénovation de leur logement et dans le parcours éducatif. 

C’est un signal fort et des moyens accrus à destination des territoires en difficultés dans la métropole. Une attention particulière à la transition écologique est apportée pour les quartiers prioritaires dans la planification écologique (quartiers résilients Cenon, objectif de doublement de la part du fonds vert investie dans les quartiers). Nous nous réjouissons de voir cette prise en compte qui  vise également à rendre plus concrète l’égalité des chances avec des moyens plus importants pour l’éducation : notre inscription dans le réseau cités éducatives, convergence des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) / réseaux d’éducation prioritaire, dédoublement des classes de CP et CE1.

Groupe Les écologistes 

138,5 hectares soit 25% de la commune, c’est la surface des masses arborées sur Cenon. Comme l’offre culturelle, sportive et de logement, la présence de l’arbre en ville participe de l’attractivité et de la qualité de vie d’une commune.
En ce printemps précoce, le promeneur redécouvre les 7km de balade du Loret au Cypressat jusqu’à Palmer. Depuis le théâtre de verdure on embrasse la forêt qui s’étire sur le côteau, les immenses prairies descendant vers l’avenue Carnot et au loin la ville de pierre, dense, foisonnante et si aride l’été.

Bientôt la fréquentation va croître : pique-niques et barbecues place de demi-lune, tribus d’enfants fêtant un anniversaire, sportifs en quête de défi, classes en course d’orientation, curieux en balade avec la maison écocitoyenne, animations festives…
Cet ensemble de jardins de 57 hectares, accessible gratuitement 24h/24h et 7j/7j, c’est celui des cenonnais et citadins en quête de nature en ville, de couchers de soleil et paysages renversants. Bien commun, symbole d’égalité d’accès à un espace de respiration, de calme, de détente, lieu de pédagogie mais aussi source de fraîcheur et de bien-être, c’est un refuge sensible, souvent malmené par la sur fréquentation et les superpositions d’usages.

Les Ecologistes s’engagent pour des projets compatibles avec la préservation du vivant et accessibles à tous.
 

Groupe des élus communistes et apparentés

L'école doit se faire à l'école, et non reposer sur les ressources et la disponibilité des familles.

Le Parti Communiste Français s’oppose aux dernières mesures gouvernementales concernant l’éducation : suppression du fond de soutien aux activités périscolaires, classes de niveau au collège, austérité budgétaire de 1,6 M€ dans l’éducation, l’enseignement supérieur et la recherche.

En primaire, pour respecter la chronobiologie de l’enfant, les études démontrent qu’il faut organiser le temps scolaire sur une journée moins longue, 5h, et sur 5 jours comme dans la plupart des pays européens, avec une heure d’études en fin d’après-midi. 
Au collège, il faudrait éviter un emploi du temps décousu entraînant de la fatigue et qu’il soit différencié en classe de sixième pour une meilleure gestion par l’élève du passage du CM2 au collège. 

Les activités péri- et extra-scolaires (socioculturelles et sportives) participent au déroulement harmonieux des différentes phases de la journée et à l’épanouissement physique et psychique des élèves en améliorant les comportements, l’écoute, l’attention et donc l’apprentissage.

Pour de bonnes conditions scolaires, le PCF exige :
-    + de temps de classe
-    démocratiser la pratique sportive et l’accès à la culture
-    recruter et revaloriser les enseignants, les AESH, les ATSEM…
-    limiter le nombre d’élèves par classe
-    ... 
 

La France Insoumise

Alors que le gouvernement souhaite faire 10 milliards d'économie sur son budget, la croissance n'a pas décollé en France (0,9% au lieu des 1,4% estimé !)  contrairement à ses voisins européens (Espagne 2,8 %)
En revanche, Gabriel Attal fait décoller son avion entre La Rochelle et Rochefort pour 7 minutes de vol !
Devinez quel est le budget qui sera le plus impacter par le serrage de ceinture : la transition écologique ! (De 10 milliards à 8,6 milliards !) 
Ce gouvernement est mauvais mais continu à chanter les pieds dans son fumier -plein de pesticides. Kikiriki !
Claudine Chapron 

 

Nouveau Parti Anticapitaliste

Lutter pour nos droits, nos salaires et nos revenus, pour l’avenir de la société !
Le gouvernement a annoncé 10 milliards d’économies sur le budget 2024, après les 12 milliards déjà réalisés par rapport à 2023 : un vol de ce qui devrait revenir aux classes populaires. 
Il y aura moins pour le logement, l’environnement, les aides à l’emploi, l’éducation (- 692 millions). C’est une offensive brutale contre les plus pauvres.

L’appauvrissement du monde du travail est le produit d’un gigantesque transfert de richesses de la poche des travailleurs vers les profits « historiques » du CAC40. Cela passe par l’aggravation de l’exploitation et par l’inflation, due aux marges records qu’imposent les grands groupes capitalistes.

Alors que les prix continuent de grimper, (énergie, alimentaire, mutuelles...), les patrons et l’Etat refusent d’augmenter les salaires et les revenus sociaux à hauteur de l’inflation.
La question du revenu concerne tous les travailleur.ses, les classes populaires, les agriculteurs. C’est tous ensemble qu’il nous faut lutter pour nos revenus, nos droits, sans nous laisser diviser par les démagogues au pouvoir, pour prendre nous-mêmes en main le contrôle de la société.
Christine Héraud – NPA - cenon@npa33.org
 

Ensemble pour Cenon

Poches percées
La majorité montre ses ambitions pour mettre en œuvre son programme quoi qu’il en coûte.
Les investissements sont repartis à plein régime alors que les besoins en services augmentent avec les nouveaux habitants. Nous craignions une répétition de l’histoire, avec un projet phare en vitrine, mais un service aux habitants toujours plus limité. Les financements sont supportés par la classe moyenne avec des prix de services élevés et des frais de fonctionnement en augmentation.

Ce budget montre l’augmentation très significative des impôts locaux (1,2 millions d’€ de plus que l’an dernier). Les propriétaires supportent cette année encore l’impact de l’an dernier puisque la majorité refuse de baisser les taux. Certains propriétaires ont du mal à payer, la majorité fait la sourde oreille malgré nos alertes répétées.
Il traduit un manque d’anticipation avec des sommes inscrites sans certitude. Cette navigation à vue nous inquiète. Nous avons donc voté CONTRE ce budget.

La fin annoncée de la semaine de 4,5 jours dans les écoles met en émoi la majorité. 
Mise en place sous Hollande la semaine des 4,5 jours était financée majoritairement par l’état. 
La commune décide unilatéralement d’y mettre fin.

Nous lançons le débat, car encore une fois, comme pour la refonte de la carte scolaire, la tarification de la cantine, cette majorité décide seule en ne consultant personne, et impose une nouvelle organisation et des horaires. Quid des activités du mercredi matin, de la pause méridienne, du problème de recrutements des animateurs, des prix des services à mettre en place ?

Pour nous suivre et commenter : 
ensemble.cen20@gmail.com 
facebook.com/EnsemblepourCenon 
Ou composez le 0643235240
 

Cenon à droite

Les temps sont durs pour les croyants d’une Renaissance fantasmée ! Certains par opportunisme ont cru voir un phare et se retrouvent tel des moustiques à s’agiter devant une bougie dans cette fin de règne du « marcionisme ». Nous restons Cenon à droite sur nos valeurs politiques et républicaines qui ont fait la France depuis 1958 avec De GAULLE. Localement et globalement « en même temps » n’a rien à faire, pour nous, dans le règlement des problèmes de nos concitoyens. Mais il y a aussi la caricature pitoyable des extrêmes dévalorisant la noble fonction du politique. Alors il nous faut retrouver une renaissance utile hors des dérives technocratiques de la « start-up nation » et des discours dogmatiques et populistes des extrêmes.  Les cenonnais ont besoins de sécurité, d’écoles bien tenues et de services publics utiles sans clientélisme. Fut un temps où la concertation était possible sans anathème permanent dans le respect entre des partis Républicains. La vraie renaissance est dans cette confrontation raisonnable et factuelle en dehors des positions caricaturales. Les deux seuls moments sont l’hommage aux victimes du 7 octobre et l’hommage à Robert Badinter ou la France républicaine a pu communier et honorer un grand homme, même là le médiocre a sévi mais renvoyé à sa médiocrité. Sur ces deux hommages symbolisant ce qu’est la France une vraie renaissance républicaine.    
Philippe TARDY
cenonadroite@gmail.com 

 

Collectif Citoyen Cenon en Commun

Logement : urgence sociale !
Comme l'a révélé le dernier rapport de la Fondation Abbé Pierre, la crise du logement met en difficulté de nombreuses familles qui consacrent une part énorme de leur revenu à se loger. Les classes populaires sont gravement touchées : se loger absorbe plus de la moitié des revenus chez les 10 % les plus pauvres. Résultat : les expulsions augmentent. Le parc de logements sociaux ne permet pas de répondre aux besoins de ces ménages.

Le gouvernement Attal Macron agit à l'inverse des besoins en proposant une modification de la loi, qui permettra à des villes d'atteindre le niveau de logements sociaux pour ne pas être taxé. Quand le besoin de logements pour les plus précaires augmente, la droite augmente les revenus des plus riches !
Pour l'amélioration des logements existants, la prime d'aide à la rénovation est rabotée. Pour l'investissement dans les logements sociaux, l'aide aux bailleurs (par le livret A), les budgets sont ponctionnés. Par ces actes, les macronistes montrent leur visage libéral.

Pour une alternative sociale et solidaire, c'est bien un programme insoumis et pour le partage des richesses qu'il nous faut !
Fabrice Delaune, Cenon en Commun, LFI.
 

 

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?

Page concernée
6 + 8 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Mis à jour le 16 mai 2024