FREQUENCE CENON 1 : janvier - février 2023

Le groupe socialiste et apparentés

Télécabines : pour un arrêt au Rocher de Palmer !
Bordeaux Métropole lance la consultation sur son projet de transport par câble au-dessus de la Garonne. Ce projet est destiné à mieux relier les 2 rives et à faciliter les déplacements. Il constituera une solution de transport quotidienne pratique, rapide et attractive. Nous élus du groupe socialiste, accueillons le projet du téléphérique avec beaucoup d’enthousiasme. Le tracé Bordeaux / Lissandre/ Cenon Rocher de Palmer, nous parait comme le meilleur compromis. 
En effet, de nombreux projets et structures existantes permettent d’offrir une rentabilité durable pour cette ligne. Tout d’abord, le Rocher de Palmer, véritable écrin culturel accueille plus de  125 000 spectateurs par an. Dans le parc, le cinéma UTOPIA verra le jour en 2025 ; l’étude de marché démontre que cet équipement attirera plus de 100 000 visiteurs. Enfin, le théâtre de verdure sera aménagé pour accueillir concerts et spectacles. La jauge portera sur une capacité de 6000 personnes. 
Enfin, les habitants du quartier Palmer se déplacent principalement en transports en commun. Ce nouveau moyen de franchissement du fleuve serait une révolution pour rejoindre Bordeaux en 7 minutes. Le groupe socialiste vous invite donc à donner votre avis sur ce projet, en version papier à l’accueil de la Mairie ou en ligne sur le site de Bordeaux Métropole.

Groupe Europe écologie Les verts

Engageons-nous ! 
Face aux crises sociales, environnementales, sanitaires et démocratiques, nos sociétés semblent en proie à l’anxiété et au fatalisme. L’implication citoyenne est une excellente réponse à cette tentation au renoncement. L’engagement qu’il soit associatif, syndical ou politique permet de prendre part aux décisions, d’imaginer collectivement un nouveau modèle de société basé sur la justice sociale, en promouvant la solidarité plutôt que la compétition et le bien commun plutôt que la prédation.
Engagez-vous pour défendre vos idées et vos aspirations. Les populistes et les démagogues profitent toujours du renoncement à comprendre et à s’impliquer. Ne pas se prononcer, c’est toujours laisser l’opportunité aux autres de décider de tout pour vous. S’informer, apprendre et comprendre, rencontrer et échanger, voter, militer, manifester, participer sont autant de moyens entre nos mains pour imaginer et construire l’avenir que nous souhaitons pour nous et les générations futures.
Nous sommes certainement nombreux, une majorité même, à vouloir une société plus juste, plus fraternelle et plus respectueuse de toutes les formes du vivant. Alors engageons-nous ! Les solutions aux crises existent, il n’est pas trop tard.
Belle année d’engagement à toutes et tous.

Groupe des élus communistes et apparentés

Si l'alimentation est essentielle, lorsqu'il y a des arbitrages budgétaires à réaliser, elle en fait les frais. En 2021, 1 Français sur 5 sautait des repas pour raisons financières. La crise du Covid, puis l'inflation inédite de 2022 ont amplifié la précarité alimentaire (plusieurs millions de personnes en France ; +10% en 2 ans).
Les produits alimentaires ont augmenté de 12% sur un an ; les produits frais d’environ 17% et les produits de type premier prix de 18%. Pendant que le SMIC et les salaires n’ont pas progressé d’autant
Le projet alimentaire de territoire de la rive droite renoue le contact avec la nature et la saisonnalité, engage la participation citoyenne, a un rôle dans l’économie circulaire et favorise les circuits courts. A notre sens, il doit aussi profiter aux personnes les plus vulnérables en priorité, améliorer nos régimes alimentaires, tout en assurant un niveau de rémunération convenable aux emplois créés. 
Si nous voulons faire de l’agriculture une réponse aux grands défis environnementaux, sociaux et climatiques, il ne suffit pas de penser un nouveau modèle, il convient aussi d’en assurer sa viabilité dans un environnement social et solidaire.
En cette nouvelle année, les élus communistes et apparentés vous expriment leurs meilleurs vœux ; que nous puissions tous manger à notre faim des produits de qualité.

La France Insoumise

Le gouvernement de gauche espagnol supprime la TVA sur les denrées de première nécessité, et apporte une aide de 200 euros pour les familles les plus modestes.
Si on rajoute la sortie de l'Espagne de l'escroquerie européenne sur le prix de l'électricité rattaché au prix du gaz et la gratuité des trains régionaux, compensé par la taxation des supers bénéfices, on voit que quand la gauche est au pouvoir, ce n'est pas pour gaver ses amis, mais pour servir la population !
Et la réforme des retraites prévue pour janvier histoire de bien commencer 2023...
Claudine Chapron

NPA

Faisons converger nos colères et nos luttes !
Passée la récupération de la finale de la coupe du monde de football, Macron repart à l’offensive contre les classes populaires.
L’inflation ronge nos revenus depuis des mois, plongeant de nombreux ménages dans une plus grande précarité et la paupérisation des plus fragiles, alors que l’Etat et les patrons refusent toute augmentation des salaires à hauteur de la perte de pouvoir d’achat. Le chômage, dont celui des jeunes, continue de faire des ravages dans les quartiers populaires et la réforme de l’assurance-chômage va baisser leurs allocations. Macron lance la réforme des retraites pour repousser l’âge de départ à 65 ans. 
Le monde du travail est confronté à une offensive d’envergure, pour que flambent les profits d’une minorité parasite. 
Refusons la concurrence mondialisée qui conduit à la militarisation de la société et à la guerre. Refusons leur union nationale qui veut imposer la régression sociale généralisée.
Faisons converger nos colères, les grèves comme celles des cheminots et toutes celles pour les salaires, les conditions de vie.
Nos vœux pour cette année vont vers notre organisation pour contester cette société et la prendre nous-mêmes en main.
Christine Héraud - cenon@npa33.org

Ensemble pour Cenon

Année charnière
Elle sera certainement très compliquée. Les prévisions ne sont pas réjouissantes pourtant la majorité continue des investissements qui engendreront des dépenses supplémentaires avec des impacts financiers importants. Comment seront financées ces dépenses supplémentaires ? Par la hausse des impôts ? Il va falloir que le maire le précise.
Malgré les compensations de l’Etat, la situation économique est compliquée, plombée par l’envolée des prix des fluides (électricité et gaz notamment). La première mesure adoptée que nous avons validée est l’extinction de l’éclairage. Nous avons proposé d’aller plus loin dans la réflexion en constituant un groupe élargi aux oppositions pour trouver d’autres pistes. Nous attendons toujours la première date
La remise en place du conseil municipal des jeunes est une très bonne chose. Malheureusement, les oppositions ne sont pas conviées à suivre les travaux. Dommage que nos jeunes ne soient pas conscients que la démocratie doive représenter tous les citoyens de la ville. Nous l’avons évoqué en conseil municipal mais le maire a refusé notre participation.
En 2023, notre groupe restera très attentif aux finances de la ville et à leur utilisation. Nous resterons vigilants sur le futur Plan Local d’Urbanisme qui pose beaucoup de questions. Nous suivrons l’application de la zone 30 qui a été imposée par la majorité municipale.
Fabrice MORETTI et le groupe Ensemble Pour Cenon vous présentent tous leurs vœux pour 2023
Pour nous suivre : 
ensemble.cen20@gmail.com
facebook.com/EnsemblepourCenon
Ou nous contacter au 0643235240

Cenon à droite

Au revoir 2022 : l’équipe de France de football termine finaliste du championnat du monde et perd en finale.
Par contre on est devenue champion du monde du 49.3 avec Madame la première ministre ou plutôt Mme 49.3 ou la solution de facilité, sans consultation avec le gouvernement macroniste pas de discussion…
Et dire que sur notre commune et dans notre conseil, des gens soutiennent cette politique dictatoriale.
Cenon à droite vous souhaite une très bonne année 2023 pour vous et vos familles de la santé du bonheur et la réussite dans vos projets, en espérant que vous ne lirez pas notre Tempo avec des bougies !
Une pensée en ce début d’année pour la population Ukrainienne qui vit un enfer sous les bombes d’un envahisseur russe.
Pour notre commune rien ne change, toujours autant d’insécurité et une majorité qui nous explique que tout va bien à croire que nous vivons dans la commune la plus tranquille de la Métropole ?
Je suis fier d’être un homme de droite, celui d’une France forte, grande, juste et fidèle et avoir des convictions et je défendrais vos intérêts jusqu’à la fin de ce mandat.
Rejoignez-nous pour préparer 2026 qui reste notre objectif.
Philippe TARDY : cenonadroite@gmail.com

Collectif Citoyen Cenon en Commun

Pour cette nouvelle année…
Je souhaite un service public de qualité avec des enseignant-es dans les écoles pour tous nos enfants, des personnels pour tous les enfants quelle que soit leur situation.
Je souhaite un système de santé publique efficace et reconnu avec des médecins, infirmier-es, aide-soignant-es dans les hôpitaux, sans oublier des médicaments dans nos pharmacies, sans rupture d’approvisionnement.
Je souhaite une transition écologique réfléchie, tenant compte du changement climatique engagé et de ses conséquences.
Je souhaite des personnes abritées, hébergées, logées, qui ne vivent pas à la rue.
Je souhaite un gouvernement qui ne punit pas les chômeurs quand il n’y a pas de travail pour tous.
Je souhaite un droit à la retraite à 60 ans, à taux plein pour 40 annuités de cotisation.
Je souhaite le SMIC à 1600€ nets et des salaires indexés sur l’inflation.
En clair, je souhaite un gouvernement qui pense l’intérêt commun avant la satisfaction des plus riches, des actionnaires, des profiteurs de crise.
Je nous souhaite, je vous souhaite une belle année 2023. Face à ce gouvernement libéral, que nos luttes pour l'égalité et la fraternité soient belles !
Fabrice Delaune, Cenon en Commun.

TEMPO 55 : octobre 2022 - janvier 2023

Le groupe socialiste et apparentés

L’éducation a toujours été au cœur de notre action. Nous, élus du groupe socialiste, partageons cette conviction qu’elle permet l’émancipation des quartiers prioritaires.
Cette année, la rentrée est marquée par le label de la cité éducative permettant d’accompagner au mieux chaque parcours éducatif individuel des 0 à  25 ans dans tous les temps et espaces de vie.
Aussi, nous développons autour de 3 grands axes une stratégie éducative ambitieuse et innovante pour la petite enfance et la jeunesse : prévenir les violences et améliorer le climat scolaire, valoriser la réussite éducative, développer l’inclusion économique, sociale et scolaire sont les buts que nous nous étions fixé depuis que le réseau d’éducation prioritaire existe, avec une volonté ferme de promouvoir l’égalité des chances pour tous au sein de l’école laïque républicaine.
Nous nous sommes portés en direction des familles et des enfants en présentant les activités que la ville peut leur offrir avec le village des extrascolaires. Nous remercions nos partenaires et les services municipaux de s’être mobilisés en direction des populations, qui souvent, n’ont pas le temps de pouvoir faire toutes les démarches dans chacune des structures.
Agir collectivement pour notre jeunesse est une véritable urgence démocratique
Bonne rentrée à tous et toutes.

Groupe Europe écologie Les verts

Le changement est là 

L’été qui vient de s’écouler a été marqué par la canicule, la sécheresse, les incendies.  
Les effets du changement climatique ont durement touché notre département. Nous ne pouvons plus faire comme si ces épisodes extrêmes ne concernaient que des pays lointains et ne nous atteignaient pas.  
Depuis des années les rapports du GIEC nous alertent sans pour autant que les mesures adéquates ne soient prises afin de tenter de juguler la transformation irréversible du climat.  
À nous de changer nos comportements, individuellement et collectivement. Il nous faut développer des modes de vie favorables à tous, respectueux des habitants et du climat.  
C’est le sens du grand plan des mobilités (plan vélo, plan marche, RER métropolitain, aide à l’achat de vélos…), du soutien à la rénovation énergétique des bâtiments, de la future zone à faibles émissions, de la renaturation des espaces publics,  du passage en régie de l’eau pour économiser la ressource.  
Il nous faut aussi changer de manière de consommer en tendant vers la sobriété. Favoriser les achats locaux, l’agriculture métropolitaine,  le réemploi, le vrac… 
Les solutions sont là, elles ne sont pas punitives, au contraire, elles vont dans le sens d’une amélioration de la vie de tous les habitants notamment les plus précaires. Il nous faut nous adapter, vivre autrement pour vivre mieux.  

Groupe des élus communistes et apparentés

Energie - Mobilités : 
La réponse ne peut être punitive ! Le service public est la solution !

Pendant que la précarité énergétique touche 12 millions de personnes en France, que l’essentielle de la population se voit culpabilisée d’utiliser sa voiture pour aller travailler ou interdite d’entrer dans telle zone car son véhicule est trop ancien; d’autres, privilégiés, amarrent leur yacht à Bordeaux qui consomme en 1h ce qu’une berline consommera en 10 000 km. 
La culpabilisation doit stopper et laisser place à des mesures concrètes pour répondre aux enjeux du climat, par exemple : 
- un plan pour la rénovation thermique de 500 000 logements par an, 
- la nationalisation d’EDF et d’ENGIE pour un mix énergétique décarboné et pilotable, 
- passer la part du fret à 30 % du transport de marchandises actuellement effectué en camions, 
- un plan d’investissement pour les transports peu polluants
Dans notre métropole, le maillage des transports collectifs doit être amélioré. Nous accueillons d’un bon œil le téléphérique et nous nous félicitons de la relance de l’étude du métro demandée depuis des années par les communistes. Pour Cenon, les coteaux sont un obstacle à l’aisance de circulation. Si pistes cyclables et tramway sont une partie de la réponse, un meilleur réseau de bus et des innovations de mobilités pourraient faciliter leur franchissement.

La France Insoumise

La reine d’Angleterre, la gifle, le sexe de l'escalope, la gauche des allocs, le barbecue viriliste...ou comment diviser la dynamique de la NUPES. Ne nous y trompons pas : tout est mis en œuvre pour diviser celles et ceux qui ont contribué au bel élan de la gauche enfin réunie sous ce label ! Des médias aux ordres du régime macroniste, celui là même qui distribue comme une aumône aux pauvres des chèques énergie, mais en protégeant les nantis du CAC 40 et les super-profits des grands groupes ! On résiste à la chasse aux sorcières ? Ensemble ?
Claudine Chapron

NPA

Leur société est en faillite, prenons-la en main pour tout changer !

Les familles, l’ensemble de la population des quartiers populaires affrontent depuis des mois la flambée des prix. Les salaires, les pensions et revenus sociaux ne suffisent plus pour payer les factures, remplir le caddie ou faire le plein d’essence. En janvier, le gaz et l’électricité vont encore augmenter de 15 % et beaucoup craignent de devoir choisir entre se nourrir, se chauffer ou payer le loyer. 
Les chèques du gouvernement, chèque énergie, prime de rentrée… pour aider celles et ceux qui en ont le plus besoin sont dérisoires. C’est l’augmentation des salaires et de tous les revenus qu’il faut imposer, et indexée sur les prix. 
Les spéculateurs sur l’énergie, l’alimentaire et tous les produits de consommation font des milliards de profits et c’est à nous que le gouvernement et les patrons font payer la note. Macron veut imposer la réforme des retraites au plus vite. Il est temps d’ « en finir avec l’abondance »… des profits.
Incendies, inondations… guerres, récession… face à la faillite capitaliste, il y a urgence à prendre en main nous-mêmes l’organisation de la société !
Christine Héraud - cenon@npa33.org

Ensemble pour Cenon

Un été brûlant

Cet été au cours duquel événements climatiques extrêmes, incendies hors normes se sont succédé dans notre département, une fin d’année pleine d’incertitudes s’annonce pour les Français et pour les habitants de notre commune.
Le contexte économique très tendu, avec l’inflation record, notre commune ne fera pas exception, les premiers effets sont déjà là, avec la fermeture de plusieurs commerces du haut Cenon. 
Coût du logement, prix de l’Énergie, il va devenir très difficile pour beaucoup d’entre nous de boucler son budget. Seuls les projets immobiliers ne semblent pas souffrir de la crise, grignotant de plus en plus d’espaces, les projets sur Palmer et Léo Lagrange ne nous incitent pas à l’optimisme. 
Nous y voyons une fuite en avant pour que la commune continue à financer les projets qu’elle a lancés au sortir de la crise de la COVID. Piscine, terrains de football du Loret, Maison des associations, ces projets sont lancés ou aboutis, d’autres semblent mis en sommeil, mais nous n’avons aucune visibilité sur les coûts réels des chantiers, des coûts de fonctionnements. Le billet d’entrée à la piscine annoncé en grande pompe à 1 € (mais qui pouvait y croire ?), passe à 3 € et ce n’est qu’un début. 
Des communes de la Métropole ont augmenté leur taux d’imposition (+15 % à Floirac !), comment pourrait-il en être autrement sur notre commune, avec le risque que l’essentiel des ressources soient mobilisées sur ces projets au détriment des actions du quotidien qui sont déjà défaillantes.
Nous serons extrêmement vigilants.
Suivez-nous : facebook.com/EnsemblepourCenon

Cenon à droite

C’EST LA RENTREE

Nous souhaitons une bonne année scolaire à tous les élèves, collégiens, lycéens.
Les élections législatives sont passées et une grosse défaite de la majorité de Macron.
Pour la première fois dans la 5° République un président n’obtient pas la majorité absolue à l’Assemblée nationale et au Senat.
Pour nous sur la 4° circonscription de la gironde pas de changement, A. DAVID passe du PS à NUPPES et signe un pacte avec le diable (JLM), mais que devient le PS national.
A côté de ça un groupe qui se dit sans étiquette et soutient la candidate de Renaissance le parti de Macron ??
 Cenon à droite nous avons soutenu le candidat de la droite et du centre et nous sommes fier de na pas déroger à nos idées de Droite.
Les Lusitanos qui ont été mis dehors de leur siège social au stade Léo Lagrange, merci à la majorité minicipale encore un projet béton sur le site et nos joueurs et jeunes dans la rue INADMISIBLE.
Je serai un élu d’opposition mais avant tout un élu de proposition et de construction au bien vivre ensemble pour défendre vos idées sur notre commune de CENON.
Rejoignez-nous pour mettre en place ensemble un projet constructif pour 2026.
Philippe TARDY - cenonadroite@gmail.com

Collectif Citoyen Cenon en Commun

Partageons !

Sujet de préoccupation, le pouvoir d’achat se réduit face à une inflation galopante. Selon nos moyens, nous devons nous adapter. Mais certains ne le peuvent pas, ne le pouvaient déjà pas. Ils ne connaissent pas « l’abondance » citée par Macron. Le gouvernement se targue de défendre les Français par des mesurettes ponctuelles (chèques, primes) mais ne met rien en œuvre pour freiner la spéculation et l’accaparement financier des profiteurs de crise, Total en tête. Blocage des prix, taxes sur les superprofits, rien n’est engagé pour partager les richesses. Pour réduire les factures, on nous demande de baisser la température du chauffage quand les milliardaires vivent en jet, en yacht de luxe, se gavent de dividendes. Hypocrisie libérale !
Notre commune, touchée également dans ses dotations, devant faire face aux augmentations de dépenses (énergie, déplacement, alimentation), va forcément devoir réagir pour défendre les plus précaires de ses habitants. Nous serons actifs pour que les soutiens soient dirigés vers ceux qui en ont le plus besoin.
Soyez acteur de ces changements : rejoignez-nous !
Fabrice DELAUNE, fabrice.delaune@ville-cenon.fr

 

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?

Page concernée
4 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Mis à jour le 12 janvier 2023