Prix littéraire adulte 2019 : goûtez donc les saveurs d’ailleurs

Un thème à savourer

« Il n’y a pas de bonne cuisine si au départ elle n’est pas faite par amitié pour celles et ceux à qui elle est destinée. » En citant Paul Bocuse, le chef, maître-étalon de la cuisine française, Jean Francois Egron, maire, mettait l’eau à la bouche du public venu écouter la sélection 2019 du PLA. Et avec le thème « saveur d’ailleurs », le comité de lecture savait pouvoir attirer et réunir amoureux des livres et épicuriens assumés. Avec la même volonté « de faire voyager les lecteurs à travers les pays représentés à Cenon par leurs habitants, en partageant en prime cette année, leurs us et coutumes culinaires », précise le fringant Martin Martinez, lanceur-initiateur-fondateur du prix littéraire cenonnais*. Qui rappelle en ouverture, la recette inchangée du PLA depuis 2014 : 5 livres en compétition, 9 lieux dans la ville où les emprunter gratuitement, un nombre de points à attribuer à la fin de chaque lecture.

Jean François Egron, maire aux côtés du longiligne Martin Martinez, et de Florence Rigal, au micro

Mettre en appétit

Pour aiguiser les appétits présents ce samedi de lancement, les bénévoles de l’association des Mots et des sons se sont prêtées au jeu de la lecture-témoignage d’extraits gourmands, en la pimentant qui de gestes, qui d’onomatopées instructives, qui de silences bien pesés. Avec par ordre d’apparition au micro :

  • Denise pour «  Vengeance sauce piquante », de Sally Andrew**
  • Anne Marie pour « Loin de Sils Maria «  de Michèle Kahn
  • Josiane, pour « L’abécédaire des sentiments » d’Anita Nair
  • Nicole, pour « La cheffe », de Marie Ndiaye
  • Bernadette, pour « Les délices de Tokyo » de Durian Sukegawa

Assises dans le public, Margot Larrat, présidente de l’association des Mots et des sons, et Florence Rigal directrice de la médiathèque écoutaient avec attention, à l’instar des élus du conseil municipal, captivés… A la technique, Thierry Cassagne, de la médiathèque projetait à l’écran les couvertures afin de compléter la présentation des œuvres.

  • Anne Marie lit "Loin de Sils Maria"

  • Nicole lit "La cheffe"

  • Bernadette lit "Les délices de Tokyo"

  • Martin Martinez présente les 5 ouvrages en prêt gratuit

  • Lequel parmi ses 5 ouvrages se verra attribué le prix 2019?

Faire monter la sauce

Le public présent ce jour là (lors de l’ouverture du PLA fin janvier), est déjà acquis à la cause. Les organisateurs, mus par leur passion, développent donc des formules pour emmener les livres au plus près des lecteurs potentiels. En ciblant des lieux de prêt facilement accessibles (il y en a 9 dans la ville en 2019), en organisant des rendez-vous tout au long de l’année, à l’instar de la "causerie savoureuse" , conférence d'Isabelle Kanor (du Labo des lettres) à l'OCAC, ou de Péchés de gourmandises, sieste musicale programmée le 25 avril à la Médiathèque. En tissant également des partenariats avec le CCAS, ou encore le lycée la Morlette. Cette année par exemple, avec leur professeur de français madame Darquier, les élèves de seconde du bac professionnel Esthétique cosmétique parfumerie, et la classe PAPS (Pôle d’accompagnement à la persévérance scolaire) ont rencontré le comité de lecture. Ils ont bénéficié d’une présentation des ouvrages et le lycée a acheté plusieurs exemplaires pour faciliter la circulation et la notation des œuvres. A l’issue de la période de lecture, les élèves remettront leur « Coup de cœur des lycéens ». Et feront peut-être partie de celles et ceux qui « en découvrant la lecture, tombent parfois sous le charme, et ont l’envie de recommencer », concluait un lecteur passionné.

A la médiathèque, on emprunte les livres à lire avant le 18 mai 2019

*avec l’aide précieuse de l’association «Des mots et des sons» et le soutien du Conseil Départemental de la Gironde et la Mairie de Cenon.

** résumé des 5 livres en compétition sur cenon.fr

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.