Aide alimentaire : Les Restos du cœur et le Secours populaire répondent à l’urgence !

Aux Restos du Cœur, la campagne d'hiver est lancée 

Début novembre, à trois semaines du lancement officiel de la campagne d’hiver, l’antenne locale des Restos du cœur recevait les familles pour les (ré)inscriptions à l’aide alimentaire. « Comparé à l’an dernier à la même date, nous comptons déjà une hausse de 15% des inscrits, indique le responsable local Eric Guibert. Ce chiffre va continuer à augmenter car au fil des semaines, nous allons ajouter à la liste des bénéficiaires, les personnes venant chercher une aide d’urgence les jours de collecte.» Ce printemps durant le confinement, la hausse était déjà perceptible, avec 1078 personnes (429 familles) reçues, contre 991 en 2019, et une vingtaine de demande d’aide d’urgence à chaque distribution… Voir le reportage réalisé en avril 2021 

L'ombre de Coluche veille sur Eric Guibert, président du comité cenonnais des Restos du Coeur

« Un peu de pain et de chaleur... » 

Seul éclaircissement depuis : l’allégement des mesures sanitaires accordées aux associations de solidarité, qui a permis de réintroduire «un peu de chaleur» dans les échanges avec les bénéficiaires. «Dès septembre, nous avons pu réorganiser la distribution alimentaire à l’intérieur de nos locaux (en s’adaptant à la situation sanitaire) et reprendre les accompagnements individuels sur la recherche d’emploi, le microcrédit, les assurances scolaires, les départs en vacances, etc. Ce n’est jamais facile de pousser la porte des Restos. Surtout, la première fois. C’était très frustrant pour nos bénévoles de ne plus pouvoir offrir du temps, une écoute, ces gestes de considération qui amènent les familles à se sentir bien, en confiance… » 

bénévoles des Restos du Coeur

bénévoles des Restos du Coeur

bénévoles des Restos du Coeur

Au Secours Populaire : plus de demandes et une inquiétude quant aux ressources financières… 

Le Secours Populaire de Cenon connaît lui aussi une hausse des inscriptions, et une explosion des demandes de colis d’urgence. « Les colis d’urgence sont conçus avec des produits fournis par le Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD). Nous pouvions les améliorer par les dons reçus des commerçants partenaires ou par des produits achetés. Aujourd’hui c’est très compliqué, car l’interdiction des rassemblements a entraîné la suspension de nos braderies vestimentaires, et donc une baisse importante de nos revenus », déplore la responsable du comité cenonnais Line Coup.

Line Coup, responsable du comité du Secours Populaire de Cenon

« Heureusement, la générosité citoyenne se poursuit. Les gens continuent à nous apporter des vêtements et les collectes alimentaires de cet automne (la nôtre, comme celle des Restos du cœur) ont très bien fonctionné. Autre lueur d’espoir, après une rude bataille, les associations nationales Croix-Rouge française, Fédération française des banques alimentaires, Restaurants du Cœur et Secours populaire français, ont obtenu que l’Union Européenne dote le FEAD de crédits supplémentaires d’un montant de 132 M€. » 

horaires du Secours populaire

Mise en place de la distribution au Secours Populaire

Mise en place de la distribution au Secours Populaire

Mise en place de la distribution au Secours Populaire

Les économistes prédisent des temps difficiles, une montée du chômage et de la précarité. Plus que jamais la solidarité citoyenne, déjà bien active dans notre commune, (avec notamment le CCAS, Ombre et lumière, Les ateliers d’Oumi) va s’avérer essentielle pour les plus fragiles. Si vous souhaitez aider les associations locales, vous pouvez les joindre :

Vous faites des dons à des associations venant en aide à des personnes en difficulté (dispositif « Coluche »), un prolongement du plafond à 1 000 € de la déduction fiscale pour 2021 est prévu. Les détails sur Service-Public.fr

Ajouter un commentaire