Restructuration du collège Jean Jaurès

Le 2 septembre 2019, la pose du 1er bois a marqué officiellement le lancement du chantier de restructuration du collège Jean Jaurès, sorti de terre en 1956. Le projet confié à l'entreprise générale GCC va permettre au collège de :

  • répondre aux besoins contemporains en matière de pédagogie 
  • d'intégrer les normes acoustiques, thermiques et d’accessibilité handicap
  • d'adapter la capacité de l'établissement pour l'accueil potentiel de 700 élèves contre 600 aujourd'hui
Vue du collège depuis l'entrée /crédit :  Art'Ur architectes-perspectives-Sébastien Hommes

Le collège reste ouvert toute la durée du chantier dont la livraison est programmée en septembre 2021.

La cour, le coeur du collège

L'évolution du collège depuis sa construction en 1956 révèle une implantation des bâtis qui limite voire empêche une circulation fluide et une surveillance globale et sécurisante des élèves. Les équipes du cabinet Art'ur architectes ont donc pensé une réorganisation des bâtiments qui replace la cour comme point de centralité du collège, autour de laquelle s'articulent les fonctions (enseignement, restauration, administration, accueil...).

Vue de la cour @ Art'Ur architectes-perspectives-Sébastien Hommes

Le chantier a démarré avec la réhabilitation du bâtiment A, à l'entrée coté gauche du collège. Désormais doublé d'un couloir vitré côté cour, ce nouvel accès aux classes agrandies et lumineuses, absorbe la chaleur et le bruit, tel un sas entre le temps récréatif et le temps pédagogique. Côté classe, le principe de salles traversantes facilite la communication et la création de salles de préparation-stockage attenantes aux salles de SVT- augmente le confort de travail des élèves et enseignants.

Le couloir, sas thermique et accoustique

La restructuration s'accompagne d'une extension

La seconde étape concerne l'accueil et l'administration : le bâtiment bénéficie d'une rénovation doublée d'une reconstruction avec surélévation. Son agencement va  faciliter et distinguer la circulation des visiteurs et celles des élèves. Le rez-de-chaussée comprend dès l'entrée (côté rue des 4 pavillons) une première partie réservée à l'accueil des publics extérieurs d'une part, et aux bureaux de l'administration d'autre part. Puis l'aile principale qui longe la cour desservira les lieux collectifs tels que salles d'études, salles d'activités, etc...jusqu'au self de restauration qui fait la jonction avec l'extension, à l'angle de la cour. L'ensemble de l'étage accueillera les classes.

Visite chantier : à droite le bâtiment voué à disparaître

L'extension est la continuité de l'aile principale et finalise l'encadrement de la cour puisqu'elle remplace et complète le bâtiment actuel promis à démolition qui coupe la cour en son milieu. Le rez de chaussée accueillera les salles de la section SEGPA, celles de l'étage les salles de classe de l'enseignement général.

Des équipements adaptés aux exigences contemporaines

Nouveauté d'importance, la reconstruction du self s'accompagne d'une cuisine de production qui remplace le système des repas par liaison froide. Les repas seront ainsi préparés au sein de l'établissement par un chef cuisinier et son équipe. Attenante à la cuisine, la réalisation d'une cour logistique pour les livraisons et l'implantation de compacteurs de déchets, containers de tri et compost.

En complément du gymnase actuel-pour lequel un changement de sol est programmé-, la réalisation d'une salle de gymnastique voisine complétera la capacité d'accueil sportive.

Conception bioclimatique

Le radiateur numérique : un choix innovant

C'est une première en France pour un collège, l'installation de radiateurs numériques dans une partie des bâtiments. Ces radiateurs nouvelle génération équipés de micro processeurs réutilisent, grâce à une liaison par fibre optique la chaleur générée par les calculs informatiques, à l'instar d'un centre de données délocalisé. L'avantage est double puisque la chaleur dégagée est réutilisée et le coût financier de l'énergie quasi nul.

La ventilation naturelle

Au plafond, la grille du système windcatcher

Les salles de classe vont être équipées d'un système de ventilation naturelle. Le principe du wind catcher s'appuie sur une captation puis aspiration des vents grâce à un système de tourelles en toiture. Au plafond des salles, une grille avec capteur du taux de C02 assure le renouvellement de l'air vicié.

Pluie et soleil, énergie

Trois cuves de 10m3 sont installées et devraient répondre à 80% des besoins de consommation en eau du collège. Le collège capitalise sur le soleil en auto produisant une partie de son électricité grâce à l'installation  de panneaux photovoltaïques.

De béton et de bois

L'amélioration des performances du bâtiment est aussi la conséquence des matériaux choisis pour leur propriété. La résistance et la durabilité du béton pour les fondations et assises du bâti, l'esthétique et les capacités isolantes du bois pour le traitement des étages et le bardage. Les organes bioclimatiques en toiture et les protections solaires en façade participent notamment aux objectifs bas carbone du projet. 

Informations pratiques

Maîtrise d'ouvrage : Conseil départemental de la Gironde

Mandataire : GCC

Cabinet d'architecture : Art'ur architectes

Septembre 2021 : livraison du collège restructuré

Budget : 20 600 000 € TTC

Contact
Collège Jean Jaurès
32, Avenue des 4 Pavillons
33150 Cenon
Tél. +33(0)5 56 86 34 20

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?

Page concernée

Mis à jour le 13 septembre 2019